MAISON A.J.

Ce projet a eu pour vocation d’offrir une véritable suite parentale à une maison Bordelaise. Tout d’abord, une annexe avait perdu toute fonction, elle était laissé à l’abandon. Parallèlement, il manquait à cette famille une chambre et une salle de bain.

Pour commencer, avec des volumes très exigus, la volonté a été d’optimiser les espaces. Par conséquent, le parti pris architectural a été de créer des espaces qui s’articulent pour être fonctionnels.

Pour cela, un noyau a été donc pensé comme un unique élément comportant des rangements et des équipements. De cette manière, le dressing, le wc et la douche s’emboitent. Cela permet d’y vivre confortablement malgré l’étroitesse de cette suite parentale.

Les portes du dressing et du wc ainsi que l’espace de circulation sont volontairement affirmés par une peinture bleu paon afin d’éviter l’impact du volume créé. De cette manière, l’agencement est mis en valeur. Cela permet aussi de structurer la profondeur de la chambre. En plus, la circulation orientée le long des fenêtres libère et allège les espaces.

Par ailleurs, le choix des matériaux, l’alliance de blanc, de couleur vive offrent une identité à l’ensemble. Quant aux sanitaires, ils ont été sélectionné pour les percevoir en tant que mobilier. Le but est d’affirmer leur fonction. De cette manière, une baignoire ilot, un robinet de baignoire, des vasques à poser et aussi de la robinetterie noire affirment leurs places. Aussi, une faïence en sous bassement permet de les souligner avec légèreté. Des carreaux hexagonaux épousent l’emprise de la baignoire îlot par une forme organique au sol. Concernant l’éclairage, des spots ont été mis en place pour éclairer et sublimer les matériaux sélectionnés.

En conclusion, cette annexe complètement revisitée, bénéficie de tous les besoins d’une suite parentale

Pour découvrir l’avant/après spectaculaire de ce projet, retrouvez nous sur Instagram